Conclusion
Accueil Remonter
 mail2.gif (4196 octets) écrivez-moi pour me faire part de vos remarques.

Introduction Partie I Partie II Partie III Conclusion

 

Note de recherche

d’Ethnozoologie

 

Licorne de Mer ou Licorne de Terre:

le Narval

 

 

IV. Conclusion

Ainsi le mythe de la licorne a eu une longue et riche histoire avant que l’on ne découvre la vérité au sujet du narval et que l’on ne soit obligé désormais de se contenter de figer la charmante cavale sur des écussons et des armoiries.

 

Fasciné par l’immensité et la profondeur des océans, l’homme les a peuplés d’animaux étranges et monstrueux, en a fait la source de légendes, qui vont des récits du Speculum Regale jusqu’au récent film Abysses (où des ouvriers en détresse, travaillant dans les profondeurs sous-marines, sont secourus par des êtres lumineux étranges, adaptés à ce milieu sombre et froid), en passant par le Moby Dick de Herman Melville et de nombreux contes populaires dans toutes les civilisation maritimes ou lacustres. L’ethnozoologie marine est une science riche en découvertes. L’imagination de l’homme n’est jamais en reste pour peupler les espaces qui lui sont encore étrangers, comme si c’était une nécessité, et pour lui le seul moyen, de se les approprier.

 

En anglais, on dit encore en regardant la mer, quand le vent fait écumer les flots, que ce sont des chevaux blancs qui cavalent (le Français n’est pas d’accord et affirme que ce sont des moutons blancs). Peut-être sont-ils cousins de feue la blanche licorne marine.

 

Bibliographie

ARVY Lucie, article " le narval (Monodon monoceros l.) ", p.44-108, in Acta zoologica et pathologica, bulletins de la société royale de zoologie d’Anvers, novembre 1978, n° 73

ASTORG Bertrand d’, Le mythe de la Dame à la licorne, Editions du Seuil, Paris, 1963

CAROUTCH Yvonne, Le livre de la licorne, symboles, mythes et réalités, éd. Pardès, Paris, 1989

La licorne alchimique, Editions philosophiques, Paris, 1981

CAILLOIS Roger, Le mythe de la licorne, éd. Fata Morgana 1991

CHEVALIER Jean, GHEERBRANT Alain, Dictionnaire des symboles, article "licorne", éd. Robert Laffont, coll. "Bouquins", Paris, 1982

CLEBERT Jean-Paul, Dictionnaire du symbolisme animal, Bestiaire fabuleux, éd. Albin Michel, Paris, 1971, article " licorne " p. 224-233

COHAT Yves, Vie et mort des baleines, éd. Gallimard, coll. " Découvertes ", Paris, 1986

Encyclopédie La nature, vol. 2, " Poissons et mammifères marins ", éd. Hachette, Paris, 1989

Encyclopaedia Universalis, Le grand atlas de la mer, éd. Albin Michel, Paris, 1989, p.17

ERLANDE-BRANDENBOURG, La dame à la licorne, Paris, 1978

HARRISON R. et BRYDEN M.M. ed., Baleines, dauphins et marsouins, coll. " Encyclopédie visuelle ", éd. Bordas, Paris, 1989

JOSSUA Jean-Pierre, la licorne, histoire d’un couple, Les Editions du Cerf, Paris,1985

MOZZANI Eloïse, Le livre des superstitions, éd. Robert Laffont, articles "hippocampe", "capricorne", "sagittaire"

NEBENZAHL Kenneth, Atlas de Christophe Colomb et des grandes découvertes, éd. Bordas, Paris, 1991, p. 161

PAPASTAVROU Vassili, Mammifères marins, éd. Gallimard, coll. " les yeux de la découverte ", Paris, 1993, p. 36-37

PEIRANI B., La licorne ou l’autre cheval des eaux, périodique, Bulletin de la société de mythologie française, 1989, traduit en français en 1994

PLINE L’ANCIEN, Histoire naturelle, livre IX " Des animaux marins "

RILKE Rainer Maria, Les Cahiers de Malte Laurids Brigge

ROBBE Pierre, Les Inuit d’Ammassalik, Chasseurs de l’Arctique. Mémoire du Museum national d’Histoire naturelle, Paris, 1994

SCHNAPPER Antoine, Le géant, la licorne et la tulipe, collections françaises au XVIIIème siècle, éd. Flammarion, Paris, 1988, p. 92-95

E. J. SLIJPER et D. HEINEMANN, article " Superfamille des Monodontoïdés " in Le monde animal en 13 volumes, GRZIMEK Bernhard ed, vol. XI, " Mammifères 2 ", éd. Stauffacher, Zurich, 1975, p. 474-475 et 504-506:

SYLVESTRE Jean-Pierre, Baleines et cachalots, Times Editions / Les Editions du Pacifique, 1989, Singapour (éd. Delachaux et Niestlé à Lausanne)

THOMAZI A., Histoire de la navigation, Que sais-je n°43, P.U.F., Paris, 1947